Marche pour l’égalité du 16 décembre : le compte est bon, le Bergé aussi !

Comme d’habitude, la fourchette est large : 60.000 manifestants pour la police, 150.000 pour les organisateurs. Et Nicolas Gougain de conclure : la police sous-estime la mobilisation. Mon cher Nico, faut être cohérent. Quand on manifeste en faveur d’une loi soutenue par la majorité au pouvoir, voire à tous les pouvoirs –institutionnels et médiatiques (n’oublions pas que 74% des journalistes ont voté Hollande), c’est délicat de se présenter comme les victimes de manipulation. Si la police a estimé à 60.000 le nombre de mobilisé-e-s, c’était sans doute le maximum envisageable…

Dans leurs éditions de lundi, les quotidiens étaient d’ailleurs assez évasifs sur l’ampleur de la mobilisation en privilégiant le qualitatif, à l’image de Libé, assez peu inspiré avec « La belle union » qui aurait pu également illustrer la réconciliation entre Copé et Fillon ou la liaison Lyon-Turin en TGV. LeMonde.fr s’est contenté du service minimum : diaporama et dépêche AFP. Bref, il flottait comme un silence gêné sur le vrai chiffre à retenir.

Une manifestation populaire

En revanche, le cortège comportait un prestigieux aréopage de people, de politiques, de potes. Même Roselyne Bachelot était là. Je ne suis pas d’accord avec ces idées. Mais je l’aime bien, elle apporte un peu de fraîcheur et d’authenticité. Et c’est étonnant de voir comment elle est passée du statut de cruche de service version H1N1 à celui de figure morale transcendante en V2:12.

Mais la véritable star, le père spirituel, le pasteur de ces brebis éclairées, était incontestablement Pierre Bergé. En voilà un homme, un vrai. Lui ne se réfugie pas derrière des paroles creuses, lénifiantes, onctueuses. Il appelle une bite, une bite et une femme, un ventre. « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence? ». C’est sans doute pour ne pas froisser son humilité que Le Monde a scrupuleusement évité de citer ces paroles profondes dans ses colonnes. Pourtant, il faut bien le dire. Si tous les couples doivent avoir les mêmes droits, et notamment celui de mettre leur « projet parental » à exécution, la GPA s’imposera inévitablement. De toute façon, elle existe déjà ailleurs. La refuser serait injuste pour les couples d’hommes n’ayant pas les moyens de délocaliser leur production dans un pays du tiers-monde moins regardant sur le droit du « travail » (celui de l’accouchement). Et puis, quel formidable gisement d’emplois pour les femmes ! Ce sont les futurs contrats d’avenir.

« Une bonne manif, bien militante ! »

La foule des anonymes homos et hétéros offrait un merveilleux patchwork de toute une France aspirant du plus profond de son âme à cette loi. Les militants d’Act-Up frayaient avec les anarcho-syndicalistes ; les électrons libres de GayLib flirtaient avec les camarades de Homosexualité & Socialisme ; les goys de David & Jonathan fraternisaient avec les juifs de Beit Haverim. Même les FEMEN étaient là ! Personne ne comprend vraiment leur message. Mais si elles sont contre les cathos et du côté des militants LGBT, cela doit être positif. Leur site Internet est pourtant explicite : une femme, ou plutôt une bombe sexuelle, aux seins nus (le minimum dans leur cas) tenant dans une main une faucille et dans l’autre une paire de testicules.

Résumons-donc la situation :

  • des lesbiennes et/ou féministes qui veulent la PMA et refusent la GPA en invoquant l’inaliénabilité du corps de la femme et le refus du « droit à l’enfant » (?!) (cf. tribune dans Le Monde) ;
  • des féministes qui demandent l’ouverture d’un débat sur la GPA (cf. tribune dans Le Monde) ;
  • des « sextrêmistes » qui veulent émasculer la société ;
  • des homos qui sont les cocus du projet de loi actuel mais restent plutôt discrets car ils savent qu’il ne faut pas brusquer l’opinion publique.

C’est vraiment un beau bordel ! Dommage que DSK n’ait pas été élu. Il aurait réglé tout ça à coups de triques.

Publicités

2 commentaires

  1. Si la berge précède le vide, le Bergé est en plein dedans !

  2. Petit exercice de math pour éléves de CM2 (ça changera de la rédaction sur le suicide). Le 17 novembre, les promoteurs du mariage pour tous ont défilé à Paris et Mr Gougain annonce fièrement 150000 personnes !! A raison d’1 manifestant pour 2 m2 (et je suis généreux), calculer la longueur du cortège ; on partira du principe que la largeur moyenne du cortège était de 20 mètres. Vous avez 5 minutes. En regardant le peu de photos (étrangement) prises par nos amis médias, il semblerait que les chiffres de la police soient largement sur-estimé … la veille de la manif Mr Gougain n’avait-il d’ailleurs pas déclaré qu’ il ne souhaitais pas faire une compétition des chiffres …. tiens donc … il y aurait donc si peu de gens intéressé par le mariage pour tous ?! …. RDV LE 13 JANVIER !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :