Mariage homo : des lendemains qui chantent ?

Nous sommes le peupleJe ne vous le cache pas : la fin de la semaine dernière fut douloureuse. Depuis mercredi, je guettais fiévreusement les sites d’informations et les alertes sur mon iPhone (ambiance les 7 plaies des geeks). Quand la dépêche est tombée, j’ai : écarquillé les yeux, respiré bien fort, fermé la page, recommencé à bosser, écrit n’importe quoi, vérifié mes mails, rouvert la page et lu l’article. Bref, j’étais perturbé.

A la réflexion, faut-il vraiment s’étonner de la décision du Conseil Constitutionnel ? À la question : « un enfant naît-il d’un père et d’une mère ? », nos Sages ont répondu que la Constitution n’avait pas d’avis sur le sujet. C’est leur boulot, me diront les érudits. Moralité : mieux vaut ne pas leur demander si la terre est ronde.

Mais revenons plutôt sur les enseignements de ces derniers mois. Certains lecteurs réguliers imaginent sans doute que je veux parler par exemple de la remarquable obéissance des forces de l’ordre, capables de rester stoïques devant des scènes de pillage et d’interpeller des jeunes gens en train de chanter assis par terre. Ben, en fait non, pour une fois je vais être sérieux !

Parler de l’homosexualité sans tabou et respecter les personnes

Paradoxalement, les opposants au mariage pour tous en ressortent plus respectueux des personnes homosexuelles. Ils sont conscients de les avoir trop longtemps ignorées, voire méprisées – mais comme le reste de la société. Et pour qui défend la dignité de l’homme, la contradiction est évidente. Je suis désormais gêné d’entendre mes coéquipiers se traiter de « pédé » sur un terrain de rugby. Alors qu’un de mes garçons peinait dans une côte à vélo, je me suis entendu lui crier « pédale, pédale ». Sachant que je portais mon sweat de LMPT, j’ai opéré un rapide balayage céphalique sur 205° (ma souplesse a des limites) pour vérifier que mes encouragements ne pouvaient pas être interprétés comme des insultes par un quidam.

Le mouvement est né de la résistance au mariage gay. C’est presque sa faiblesse actuelle : dans l’opinion publique, il peut sembler se cristalliser contre les personnes homosexuelles. Alors que, dans le fond, personne n’est vraiment dupe : il vise avant tout une idéologie qui fait de l’homme un agent économique et de son corps un terrain de jeux ou d’expérimentations.

La question de l’homosexualité a soudain fait irruption dans notre famille. Dès la 1ère manif, l’aîné (bientôt 8 ans) a décelé une excitation particulière et m’a demandé ce qu’il se passait. Il n’était pas envisageable de se cacher derrière une bouteille de lait. Autant il n’a pas commenté l’attirance entre deux personnes du même sexe, autant son verdict a été sans appel quand je lui ai expliqué que désormais un bébé pourrait avoir deux papas ou deux mamans : « Mais il est fou ce Président ! ».

 

La prise de conscience de notre poids politique

Qui aurait pu penser à l’automne que nous serions des centaines de milliers à descendre dans les rues ? Qui imaginait que le 24 mars nous renouvellerions, voire dépasserions, le succès du 13 janvier ? Je ne vous cache pas que mon billet de l’époque tenait à la fois de l’intime conviction et de l’auto-persuasion. La vérité, c’est que seule la collusion du pouvoir et des médias a permis à François Hollande d’aller au bout de cette loi. Les mensonges sur les chiffres, la manipulation grossière du CESE, l’instrumentalisation d’agressions contre les homos, la pseudo-radicalisation des manifestants, la manipulation habile des sondages ont permis de donner au pouvoir l’illusion de la légitimité démocratique. Alors, nous pouvons nourrir des regrets, mais interrogeons-nous également : pourquoi les manifestants sont en majorité cathos ? Où sont les autres opposants ?

La dure réalité, c’est que les cathos sont un repoussoir pour une large partie de nos concitoyens. Dit autrement, beaucoup n’ont pas manifesté parce qu’ils n’avaient pas envie de se mélanger avec nous. Et là, mon épouse m’a fait remarquer un paradoxe. Prenez une petite famille catho dans un lieu public, avec des enfants bien élevés et bien habillés : elle va généralement susciter la sympathie des personnes rencontrées (surtout les plus âgées – mais pas seulement). Prenez un attroupement de cathos, vous avez des regards méprisants. Les cathos, c’est comme les Auvergnats : quand il y a un, ça va ; c’est quand il y en a plusieurs que ça ne va plus. Alors, on pourra toujours accuser les médias de nous caricaturer. Mais sachons également nous rendre plus ouverts sur les autres – sans renier l’essentiel – pour pouvoir être audibles.

La loi Taubira a réveillé une conscience qu’il sera difficile d’anesthésier. Malgré la déception d’avoir caressé l’espoir un peu fou de faire trébucher la loi emblématique de la présidence Hollande, je garde beaucoup d’espérance pour la suite. J’ai déjà eu l’occasion de l’écrire sur ce blog mais j’apprécie tout particulièrement la créativité, l’audace, l’humour des fers de lance de la mobilisation. Il y a quelque chose de jubilatoire à voir nos grands prêtres de la bien-pensance s’étouffer devant l’humour subversif des affiches de LMPT ou les actions des Hommen.

 

Avis de recherche : une tête de gondole qui ne louvoie pas trop !

C’est une évidence : LMPT doit trouver une traduction politique. Sans rentrer dans des développements sur la meilleure stratégie pour peser sur l’échiquier politique (en gros : création d’un parti ou d’un courant au sein d’un parti existant), il me paraît indispensable d’avoir une personnalité qui incarne le mouvement. Et là c’est difficile. Frigide Barjot ? Sans elle, la PMA aurait sans doute été votée donc elle mérite notre reconnaissance éternelle. Mais elle me paraît trop imprévisible pour incarner durablement et sereinement notre mouvement. Xavier Bongibault m’a paru dynamique mais il est trop tendre. Parmi les porte-parole, Tugdual Derville est le plus crédible. Intelligence, sérénité et charité. Trop gentil ? Parmi les « vrais » politiques, Christine Boutin est pour moi inenvisageable. Tout ce qu’elle dira pourra être retenu contre nous. Et Twitter l’a définitivement discrédité. Excepté ses lunettes dignes d’un personnage de la Rubrique-à-Brac, Philippe Brillaut paraît honnête et sympathique mais a-t-il vraiment l’ambition et le charisme ? Hervé Mariton m’a fait forte impression lors d’un meeting à Toulouse : convictions solidement ancrées et âprement défendues. Affaire à suivre…

Bon, j’avais besoin de coucher ces quelques considérations. La prochaine fois, j’essaierai de retrouver un ton plus approprié à mes salades habituelles !

A dimanche pour le début du 2ème round !

Publicités

3 commentaires

  1. Bravo pour tous vos billets, que je n’ai jusque là pas commentés… Moi, aussi, j’ai éprouvé une grande tristesse au moment de la décision du Conseil constitutionnel. Le deuxième round est passé. A nous d’inventer la suite…

  2. « Paradoxalement, les opposants au mariage pour tous en ressortent plus respectueux des personnes homosexuelles »
    Parfaitement d’accord avec vous, c’est -pour moi- le seul effet positif de cette loi, qui aura permis de faire réfléchir à la façon dont on peut accueillir ces personnes, notamment au sein des Eglises ou d’autres mouvements, les aider et les entourer, vraiment…
    Dans le diocèse de Nanterre une initiative existe déjà depuis quelques années, sous l’impulsion de Mgr Daucourt, avec un pélerinage « Emmaüs » destiné à tous, et particulièrement aux personnes concernées de près ou de loin par l’homosexualité… cela a lieu le 30 juin, je ne suis pas concernée ni de près ni de loin, mais je crois que je vais y aller, et cela ne me serait jamais venue à l’idée, « avant »… !
    A part ça, un grand merci pour ce billet, certes moins drôle que vos salades habituelles à la sauce caustique, mais nécessaire !!

  3. Parfait ! Rien à ajouter si ce n’est un grand merci pour ce billet !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :