Dépêche AFP |« Oui, un clonage humain à visée thérapeutique est possible ! »

michel angePARIS – Après la recherche sur l’embryon humain, un autre débat lié aux questions bioéthiques pourrait secouer l’hémicycle hexagonal en 2014. En effet, des recherches sur le clonage humain, qui ouvre un vaste champ de possibles pour la médecine, pourraient être autorisées en France.

Spécialiste de médecine utérine évasive, le Dr Michel JEQUIL a commencé à s’intéresser au sujet même s’il est limité par la législation actuelle. D’emblée, il nous le confirme : « il est aujourd’hui techniquement faisable de cloner un être humain ». Le disciple d’Hippocrate est toutefois conscient que « l’idée de clonage n’est pas encore entrée dans les mentalités » et regrette les « stigmatisations outrancières » de certains confrères.

Le projet peut évidemment soulever des questions d’ordre éthique. Mais, dans la mesure où elle n’est pas issue d’un « projet parental », la « matière produite n’est pas à proprement parler une personne ». Pour le Dr JEQUIL, cela justifie le fait qu’elle soit utilisée à des « fins thérapeutiques et sous certaines conditions ».

Malgré les éventuelles réticences, le scientifique se montre confiant. D’après lui, les pouvoirs publics savent que « la France ne peut pas rester à la traîne des autres nations en matière de recherche car ce serait un suicide économique ». Et de citer l’exemple de la Grande-Bretagne qui a autorisé la création d’embryons hybrides hommes-vaches depuis 2011.

Interrogé à ce sujet, le Président Hollande s’est jusqu’à présent montré prudent. Il a indiqué que « le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) pourrait être saisi fin 2014 ». Dans le même temps, Dominique Bertinotti, Ministre des Famille(s), s’est engagée à présenter une loi au printemps 2014 lors d’un colloque du LEEM. Le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, a d’ores et déjà indiqué que les opposants à un tel progrès ne pouvaient être que des « intégristes, probablement homophobes, qui auraient brûlé Galilée. »

Le Dr JEQUIL est prêt à patienter malgré le retard pris par rapport aux autres pays. De toute façon, si le Gouvernement ne prend pas ses responsabilités, « les patients français traverseront la Manche pour se faire soigner ». Les parlementaires EELV ont déjà prévenu « qu’une solution accessible uniquement aux plus riches créerait une médecine à deux vitesses difficilement tolérable. »

Publicités

7 Commentaires

  1. Une forme de clonage existe déjà. Certains parents d’enfants qui ont besoin d’une greffe font fabriquer, via la pma, des « enfants médicaments » compatibles afin de s’assurer que le traitement fonctionne parfaitement. Ce qui implique pma, tri et réduction d’embryons entre autre…
    Le clonage permettra d’avoir des réserves d’organes, de sang etc… inépuisables.
    Pauvre humanité…

  2. Cher Orti,
    Malheureusement le premier sujet de recherche cncernant les embrions ne va pas être le clonage, qui souhaiterai voir son double lui prendre sa place ??? Non, le premier sujet d’étude largement subventionné va être la création de l’utérus artificiel. En effet, nous les socialistes, nous ne pourrons pas accepter longtemps que la femme vende son corps pour porter le bébé d’un autre. Nous socialistes qui sommes contre l’exploitation de la femme par l’homme, nous ne pouvons pas imaginer que deux homosexuels masculins puissent ainsi exploiter une femme pour lui prendre leur progéniture à la naissance, c’est trop injuste. Demain, il faut offrir à ces couples une solution qui respecte leur droit à l’enfant sans déroger au respet du corps de la femme. Un utérus artificiel, et vite, c’est la solution. D’ailleurs après demain, nous les socialistes, nous avons prévu pour une question d’égalité que les couples hétéroséxuels ne pourrons avoir d’enfant de manière naturelle mais devront utiliser nos utérus artificiels. Ils seront d’ailleurs plus sûr pour la santé de la mère et de l’enfants. Nous les socialistes, nous avons pensé à tout.

    1. Bien vu !
      J’ai d’ailleurs cru comprendre que les recherches sur l’utérus artificiel entraient dans le périmètre de la recherche sur les embryons. L’histoire est en marche.

  3. Et pendant ce temps, combien de morts par les maladies nosocomiales ?

  4. Dr Jequil ? C’est une blague ? Ou Mister Hide ?

    1. Oui, c’est une blague. Mais tous les arguments de cette fausse dépêche sont ceux que nous entendons régulièrement !

  5. Hélas, maintenant que le ver est dans le potager, il va être difficile de contrer ces magnifiques avancées vers le meilleur des mondes. Quel argument pour contrer cette avancée: on vous clone et on prélève les pièces détachées dont vous aurez besoin tout au long de votre vie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :