Autoroutes pour tous : quel conducteur êtes-vous ?

L’heure est aux grandes transhumances sur les autoroutes des vacances. Orti a aussi échangé son ordinateur portable contre son ordinateur de bord. Mais il n’en garde pas moins son réflexe de néo-blogueur : que vais-je bien pouvoir raconter pour changer un peu ?

Sans prétendre à l’originalité, il lui a paru intéressant de vous causer de quelques spécimens d’automobilistes croisés sur ces longs rubans d’asphalte qui dessinent des arabesques sur notre belle France.

Attachez vos ceintures, suivez le fil conducteur. Orti vous offre les péages !

Le squatteur de file du milieu

Vous l’aurez deviné, ce conducteur sévit uniquement sur les autoroutes à 3-voies. Signe distinctif : a décidé que, pour ne pas trop se compliquer la vie, le plus simple était de rester à vitesse constante sur la voie du milieu. Du coup, il bloque son régulateur à 130 km/h, s’installe confortablement et fait la sieste. Et si vous voulez le dépasser, vous êtes obligé d’aller jusqu’à la file de gauche pour le dépasser alors que l’autoroute est complètement vide.

Le Seigneur de la route

Si, par mégarde, vous avez le malheur de vous aventurer sur la file de gauche à moins de 160 km/h peut-être aurez-vous à faire à lui. Il se remarque grâce à deux indices : (a) il consomme la moitié de sa batterie à vous faire des appels de phare et (b) il essaie de tatouer la marque de son 4*4 sur votre pare-chocs. Dès que sa voie est libre, il accélère, vous gratifie d’un regard dédaigneux, et… refreine brusquement à la voiture suivante. Face à un tel phénomène, deux attitudes sont possibles : la soumission (se rabattre le plus vite possible) ou la rébellion (rester devant lui sans raison). Mon conseil : soyez raisonnable, on trouve toujours plus con que soi.

Le Gamer : il se croit dans un jeu vidéo

Dans votre rétroviseur, vous apercevez au loin une petite voiture nerveuse. Disons, au hasard, une SEAT LEON. Elle semble zigzaguer entre les voitures. Vous regardez à nouveau, vous ne la voyez plus. Dans ce cas, faites très attention avant de vous rabattre : il est plus que probable qu’elle soit en train de vous doubler par la droite ! Vous êtes face au gamer : il conduit comme il joue à Need for Speed. Là encore, n’essayez pas de le gêner : la voiture fonctionne au gasoil et son conducteur au shit. Mieux vaut ne plus bouger et attendre que ça passe.

Le conducteur ‘A fond la forme’

Regardez plutôt ce que vous allez doubler. Le monstre de l’autoroute. Sur le toit, deux ou trois vélos pédalent à toute vitesse, fiers de leur record historique. A leur côté, le coffre de toit a le triomphe modeste : il sait que sa large gueule s’ouvrira sur des trésors insoupçonnables. Derrière, la remorque – débordante de matériel de camping et de plage – continue vaillamment sa course avec la voiture, pourtant perdue d’avance. Voilà le conducteur qui s’est équipé chez Décathlon avant de partir en vacances. Vous le croiserez sans doute lors d’une ballade, habillé en Quechua de la tête au pied. Il aura sans doute la même gourde que vous !

Le conducteur pas pressé

Après l’avoir doublé, vous respirez à nouveau en pensant à tous les encombrants qui auraient pu chuter de ce bric-à-brac. Mais restez concentré : une nouvelle menace se profile à l’horizon. Et elle se rapproche vite. Très vite. Et pour cause, il s’agit de l’escargot de l’autoroute. Il roule à 100 km/h maximum. Deux hypothèses circulent à son sujet : soit il profite du paysage, soit il craint la panne d’essence. Dans tous les cas, il met notre acuité visuelle et nos freins à rude épreuve. En le doublant, vous éprouvez un brin d’inquiétude, vous avez l’impression de foncer. Vérifiez vous-même, vous êtes bien à 131 km/h !

Le conducteur connecté

Il se remarque à sa conduite complètement déconnectée de la réalité. Il roule lentement, sur la file de gauche, se rabat d’un coup sans que l’on ne sache trop pourquoi. Quand enfin vous le dépassez, vous vous rendez compte qu’il est en train de pianoter sur son mobile et ne voit même pas le regard noir que vous lui adressez. Un spécimen malheureusement en cours d’expansion.

Le protégé de St Christophe

La conduite n’est pas vraiment son fort. Il a obtenu son permis à la 3ème tentative mais l’examinateur a été visiblement clément. Ses tentatives d’appels de phare finissent le plus souvent en coups d’essuie-glace. Il caresse régulièrement son levier de vitesse pour vérifier où il en est. Derrière ses lunettes de soleil, il donne l’illusion d’être concentré sur la route. Mais en fait ses pensées vagabondent entre les idées de billets pour le Panier à Salades…

Publicités

7 commentaires

  1. et le pater familias qui évite les vomis du dernier, change le CD pour le n°3, tout en calmant la dispute des 2 aînés, sans comprendre les indications routières de son aimée??

  2. Et toi, Orti dans quelle categorie te classes tu?

    1. Le conducteur qui a échoué à l’examen du permis de conduire, pourtant passé en Afrique? Ah non, il n’est bizarrement pas mentionné celui-ci…

      1. Ama, Felippe, je vous invite à relire la description du dernier spécimen présenté. Peut-être y découvrirez vous une certaine lucidité de ma part !

  3. le premier commentaire était de lolotte….

  4. Le vieux Charles · · Réponse

    C’est évidemment roulant ! On s’y croirait ! Attention aux conducteurs gonflés à l’huile d’olive dans le meilleur des cas ou au Chianti dans le pire, tu vas enrichir ta collection….

  5. Le vieux Charles · · Réponse

    Au bon vieux temps de la nationale 7, t’aurais pas été emmerdé ; ils auraient tous fini dans l’un des platanes judicieusement plantés le long de la route !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :