[Confessions intimes] Orti interviewe Orti, père célibataire pendant 3 jours

La semaine dernière, la femme d’Orti est montée 3 jours à la capitale pour une formation. Celui-ci a donc assuré seul comme un grand la bonne marche de la maisonnée avec 4 enfants en bas âge. Le Panier à Salades est allé à la rencontre de ce héros du quotidien.

Orti : Alors, mon vieux, vous avez l’air fatigué !

Orti : Plutôt, oui ! Même une cliente m’a dit le jeudi matin que j’avais des petits yeux !

Orti : Comment se sont passés ces 3 jours ? Racontez-nous un peu.

Orti : Honnêtement je crois pouvoir dire que j’ai assuré comme une bête. Je mériterais même d’avoir la médaille de la parentalité remise par Najat Vallaud-Belkacem en personne.

Orti : A ce point-là ?! Quelles actions pourraient mériter un si grand honneur ?

Orti : En plus de me lever tous les matins dès potron-minet pour m’apprêter avant le réveil des enfants, j’ai réussi l’exploit de les préparer à partir à l’école le matin – avec écharpes et cagoules en plus – sans m’énerver, de lancer et d’étendre des machines de linge sale, de préparer à l’avance les repas avec Nabilla[1] (2 ans) le mercredi matin et de ramasser des feuilles mortes avec toute la troupe l’après-midi…

Orti : Mais comment avez-vous pu vous organiser avec votre travail ?

Orti : En ce moment c’est plutôt souple car je suis en licenciement économique [après vérification, cette information est parfaitement exacte, NDPS]…

Orti : Flûte ! Ça va quand même ?

Orti : Ben, en fait super, merci ! Je vais me lancer dans une création d’entreprise, un vieux rêve que je craignais de ne jamais concrétiser. J’ai une idée prometteuse mais il va me falloir rassembler des capitaux importants. Avis aux investisseurs !

Orti : On s’égare… Quels ont été les moments les plus forts de ces 3 jours ?

Orti : Disons que j’ai senti que j’allais vers un très gros score quand, mercredi soir, après avoir couché tout ce petit monde, je me suis retrouvé devant un choix difficile : (i) regarder Gladiator pour la 17ème fois en buvant une bière, (ii) écrire un petit billet pour le Panier à Salades et (iii) préparer une purée pour Nabilla qui retournait chez sa nourrice le lendemain.

Orti : Et je suppose que vous avez choisi la dernière option…

Orti : Précisément, et alors que ma femme avait acheté une purée toute prête pour ce jour-là !

Orti : C’est à peine croyable. Et, justement, comment a réagi votre femme ? S’est-elle inquiétée devant un sans-faute pareil ? A-t-elle procédé à un contrôle anti-dopage ?

Orti : Oui, c’est surtout le fait que j’ai réussi à faire tout ça sans oublier mon portefeuille en partant le matin qui l’a surprise…

Orti : Sans blague, vous aussi ? Et sinon, quel passage vous a paru le plus délicat ?

Orti : J’avoue que j’ai cédé à la facilité en les emmenant au McDo le mercredi midi. Mais, la chose la plus difficile a sans doute été de croiser les mamans à l’école le matin ET le soir…

Orti : Hein… C’est-à-dire ?

Orti : Habituellement, je croise les mamans en déposant les enfants à l’école le matin donc je peux leur souhaiter une bonne journée poliment. Mais quand, en plus, on se retrouve le soir, il devient très difficile de trouver un truc à dire pour donner l’impression de s’intéresser un minimum aux gens… Bref, il me reste à travailler ma capacité à papoter à la sortie de l’école pour être vraiment à l’aise.

Orti : Mouais, d’accord… Et les enfants, comment ont-ils vécu cette absence ?

Orti : Franchement ils ne se sont pas plaints. Mais vendredi matin [la femme d’Orti est rentrée jeudi soir après le coucher des enfants, NDPS], Steevy – 4 ans – m’a quand même dit avec un grand sourire : « Je suis très content de la revoir, maman ». Un papa et une maman, il n’y a pas mieux pour un enfant !


[1] Les prénoms ont été changés

Publicités

3 Commentaires

  1. Appelle moi la prochaine fois, je suis toujours partant pour une soirée bière-Gladiator..

  2. Dommage qu’Orti ait fait silence sur les prénoms des 2 autres enfants…

  3. Elle en a de la chance Mme Orti !!!Quel homme!
    Lolotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :