[ENTRETIEN] Staline : « Je suis très impressionné par votre Président… »

staline_enfant-242x300Dans le cadre de ses grands entretiens, le Panier à Salades reçoit aujourd’hui Joseph Vissarionovitch Djougachvili plus connu sous le nom de Staline. Maestro de l’extermination en masse, docteur ès-déportation, expert des purges, le vénéré Petit père des peuples a pratiqué la terreur avec un talent rarement égalé, la bénédiction de toute l’intelligentsia française de l’époque et la nostalgie du PCF actuel.

Au milieu des pleurs et des grincements de dents, Orti a rencontré celui qui, à lui seul, pèse environ 25 millions de morts[1] ce qui impose forcément le respect, voire la prudence.

Orti : Alors, M. Staline, que vous inspire la politique française actuelle ?

Staline (admiratif) : Écoutez, je dois dire que je suis très impressionné par votre Président, d’autant plus que je n’aurais pas parié un rouble sur lui à la base…

Orti : Ah oui, c’est-à-dire ?

Staline : Malgré un charisme digne d’un employé des postes tsaristes, il sait imposer ses vues. Forcer les femmes à travailler pour que l’État prenne en charge les enfants dès leur plus jeune âge, couper le peuple de ses racines religieuses et culturelles pour le rendre plus malléable, renforcer la mainmise de l’État sur l’économie à travers des augmentations d’impôts massives : ce sont des décisions qui vont dans le bon sens.

Orti : Mais, regardez la situation ! François Hollande est complètement grillé, sa majorité semble vaciller chaque jour, sa popularité n’en finit plus de plonger…

Staline : Ti dourak !

Orti : Hein ?

Staline (hilare) : Tu es un idiot ! Tu tombes dans le panneau, toi aussi ! Hollande est en position de force car il a réussi à rassembler derrière lui. Aujourd’hui, les forces de progrès savent qu’elles n’ont pas d’autre choix que de le soutenir pour contrer les réactionnaires qui sont majoritaires.

Orti : C’est donc un homme habile ?

Staline : Kaniéchna[2], il me plaît beaucoup. Lui n’est pas un idéologue mais il s’est entouré de personnalités comme Peillon et Taubira qui, eux, savent ce qui est bon pour le peuple avant même que ce dernier n’en soit conscient. Sans parler de la petite Najatka, que je tiens particulièrement dans mon cœur…

Orti : Mais, quand même, vous avez vu tous les mouvements de contestation qui agitent en ce moment notre pays ?

Staline : Et pour quels résultats ? Hollande a parfaitement réussi à diaboliser ses opposants ! Quand les élites se mobilisent contre des injures adressées à un de vos ministres mais qu’elles se taisent quand le gouvernement fait gazer des enfants et des vieillards, vous êtes sur la bonne voie. Et quand les associations des droits de l’homme et les médias ne réagissent pas aux arrestations d’opposants pacifiques et à l’emprisonnement d’un jeune homme sans motif sérieux, l’avenir s’annonce radieux pour votre régime.

Orti : Parlons un peu de l’article 13 de la loi de Programmation Militaire qui autorise la surveillance des données sur Internet. Entre nous, vous n’éprouvez pas un peu de jalousie pour les moyens de contrôle modernes ?

Staline (le regard perdu dans le lointain) : C’est sûr qu’avec de tels outils, nous aurions pu faire encore mieux en termes de traque et de répression des dissidents (soupir) encore que nous n’ayons pas à rougir de notre bilan… Mais je pense que ces moyens de communication modernes sont à double tranchant.

Orti : Vous voulez dire qu’ils nuisent également à la sûreté de l’État ?

Staline : Bien sûr. Regardez toutes ces vidéos de répression policière contre les Veilleurs qui circulent sur le ‘Vèbe’ et le succès de cette page de soutien au bijoutier bourgeois qui a osé abattre comme un chien un jeune plein d’avenir. Il voulait simplement payer ses études ! Il est intolérable que des dissidents puissent s’exprimer ainsi et contester les Progrès du régime. La réalité ne doit pas pouvoir détourner l’État de son Grand Dessein.

Orti : Vous voulez dire que le Président Hollande devrait se méfier de la liberté d’expression sur le Web ?

Staline : Oui, il faut pénaliser d’urgence les propos anti-démocratiques, notamment sur le ‘Vèbe’. Mais ce gouvernement l’a bien compris. Il va agir vite. J’en suis convaincu. Allez, da svidania, je retourne jouer à la bataille avec Adolf !

 


[1] « Données corrigées des variations saisonnières », comme il se doit

[2] En effet, en russe

Publicités

3 commentaires

  1. Sur la forme, on rigole bien, mais sur le fond… Au secours ! Et on ne sait pas quand cela va s’arrêter

  2. Excellent, le ton y est 🙂
    Merci Orti pour cette franche tranche de rire (parce qu’à un certain stade, on en rit franchement)

    1. Merci !
      Mais, à froid, je dois avouer être partagé entre le rire et les larmes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :