Emploi | De belles opportunités à saisir dans le djihadisme

jobhunt-e1380644842306Réputés depuis longtemps dans la finance internationale, les « Frenchies » sont désormais très appréciés dans un secteur en plein boum : le djihadisme. Dans un contexte économique toujours morose, le secteur offre de belles opportunités à saisir.

Entretien avec Walter Pépéka, chasseur de têtes dans le cabinet RH Brainsucking&Co et spécialiste du sujet.

Depuis les affaires Mérah et Nemmouche, on peut dire que la filière française fait beaucoup parler d’elle. Qu’en est-il réellement ?

Au-delà de l’exposition médiatique, les profils formés en France sont clairement très bien positionnés sur le marché international. La «French shoot » tend à devenir une marque reconnue.

Et pour quelles raisons ?

Les profils français offrent des compétences très valorisées sur ce marché : un goût pour la violence acquis dans les zones de non droit, une formation pratique de haut niveau avec des émeutes urbaines régulières et un niveau culturel proche de zéro.

Ils ont donc un solide bagage technique…

Tout à fait ! En plus, ces djihadistes français peuvent continuer à percevoir les allocations Pôle emploi durant leurs interventions à l’étranger (NDPS : authentique !). Les pétromonarchies sont généreuses mais quelques euros sont toujours bons à prendre !

On a bien compris que nos petits français étaient très recherchés. Mais comment expliquer la vigueur de cette génération de djihadistes ?

Il est clair que l’on ne parvient pas à un tel niveau d’excellence sans une politique volontariste menée depuis plusieurs décennies. Je veux ici rendre hommage au travail réalisé. Les hommes politiques ont su créer un extraordinaire vivier de candidats en développant des zones de non droit dans lesquelles prospèrent la désespérance et la haine.

C’est donc enfin une réussite des politiques de l’emploi…

Oui, indéniablement ! Une réussite à laquelle il faut associer les intellectuels, les journalistes, tout ce que la France compte d’esprits brillants, qui ont cultivé, avec constance et talent, un authentique dégoût de la France.

Cette France qui ne s’aime pas, pourquoi l’aimeraient-ils ? Toute une jeunesse déracinée, désœuvrée se tourne donc vers le terrorisme islamiste. Celui-ci leur offre l’idéal auquel tout être aspire.

Alors, pour finir, quels conseils donneriez-vous à ces jeunes ?

Bernard Cazeneuve leur suggère naïvement de rester en France et de s’engager dans la Police par exemple. Personnellement, je leur dirais plutôt de partir à l’aventure, de tenter une expatriation au Mali, en Syrie ou au Nigeria pour compléter leur CV ! De belles rencontres les attendent là-bas ! Et comme le rappelle le sénateur Jean-Pierre Michel, dans un parallèle astucieux avec les brigades internationales et les résistants de la France occupée : «  les terroristes d’un jour sont des héros le lendemain » ! Alors, jeunes gens, en route pour la gloire ! Et transmettez-moi vos CV.

Publicités

un commentaire

  1. On a libéré les hommes d’état actuels de Charenton. ! Cazeneuve a été libéré il y a peu et est déjà à l’oeuvre comme ses « copains ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :